Plan de Déplacements Urbains 2020-2030 : L’avenir de la mobilité se construit aujourd’hui…

Jusqu’au 21 mai prochain, vous êtes invités à participer à l’enquête publique dédiée au Plan de déplacements urbains métropolitain 2020-2030 dont l’ambition est d’offrir à chaque habitante et à chaque habitant une solution de mobilité alternative à la voiture individuelle : vélo, transports collectifs, covoiturage… 
Ce plan de déplacements urbains permettra de repenser la ville et l’offre de mobilités afin d’offrir aux Marseillaises et aux Marseillais un cadre de vie plus respectueux de la santé et de l’environnement.

L’objectif du PDU est de réduire la part de la voiture dans nos déplacements et, donc, de faciliter des mobilités plus durables telles que les transports en commun, le vélo ou la marche à pied. Ces changements de comportement individuels, favorisés par une offre de transports alternatifs diversifiée, permettront aux habitantes et aux habitants de bénéficier d’une meilleure qualité de vie. Ils auront également des impacts directs sur leur santé au quotidien.

Pour parvenir à relever ces défis, le PDU fixe un certain nombre d’objectifs stratégiques à atteindre à l’horizon 2030 :

  • réduire de 26% les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées au trafic routier et de 67% des oxydes d’azote
  • réduire la part de la voiture à moins de 50%
  • favoriser l’usage de véhicules propres avec notamment l’installation de plus de 1 000 bornes de recharge électrique publiques d’ici 2030
  • développer l’usage des transports en commun de 50% en augmentant les voies réservées et en développant le réseau express métropolitain : Val’Tram, création de lignes « Car+ » et de transport à haut niveau de service…
  • renforcer le réseau des pôles d’échanges multimodaux qui permettent de passer facilement d’un mode de transport à un autre, et donc de laisser sa voiture garée pour prendre un bus, un tram, un car, un vélo…
  • augmenter la part du vélo de 1% à 5% en aménageant un réseau cyclable plus dense et entièrement sécurisé mais aussi en proposant des services qui facilitent l’usage du vélo (places de stationnement, location de courte ou longue durée, aides à l’acquisition de vélos électriques…)
  • augmenter la part de la marche de 31% à 33% notamment en aménageant des trottoirs plus attractifs pour les piétons et mieux adaptés aux personnes à mobilité réduite dans les zones partagées.

En tant qu’autorité organisatrice unique de la mobilité, la Métropole Aix-Marseille-Provence est chargée d’organiser et de gérer sur son territoire, l’organisation des déplacements des personnes et des marchandises. 

Deuxième ville de France, Marseille concentre la moitié des habitants du territoire métropolitain ainsi que la moitié des emplois.  Marseille fait partie également des villes les plus embouteillées d’Europe. Près de 70 000 habitants sont soumis aux dépassements de seuils des polluants atmosphériques. Dans certains secteurs, la ville est également soumise au bruit routier, ce qui impacte considérablement le quotidien des habitantes et des habitants. L’usage de la voiture individuelle reste très importante (46%) dans les pratiques quotidiennes des Marseillaises et des Marseillais ; la part des transports collectifs n’étant que de 14 % et celle des modes actifs tous confondus de 40 %. 

La Mairie de Marseille souhaite repenser la ville et donner une place plus importante aux modes de transports alternatifs afin d’offrir aux Marseillaises et aux Marseillais une cadre de vie plus respectueux de la santé des habitants et de l’environnement.
La voiture, les transports en commun et les modes de transports doux doivent pouvoir cohabiter harmonieusement dans une ville plus apaisée.

Pour construire cette ville de demain, le PDU se doit donc de développer des offres de transports alternatifs efficaces accessibles à toutes et à tous. À ce titre, il se doit de :

  • Doubler l’offre de transports en commun en desservant tous les quartiers et avec des cadences plus incitatives et plus de voies dédiées. 
    Les bus à haut niveau de service ne répondent pas actuellement à leur ambition initiale car 93% de leurs parcours se confond avec les voies routières et donc les secteurs embouteillés.
    Il s’agit également d’accélérer  l
    e calendrier des extensions de tramway au Nord de la ville avec ;
    – l’extension de la ligne T3 du tramway  au Nord jusqu’aux Abattoirs ;
    – l’extension de la ligne T2 du tramway de la Gare Saint-Charles à la Belle de Mai
    .

     
  • Proposer une tarification sociale plus juste afin que les ménages les plus modestes y aient accès aisément.
     
  • Développer l’accessibilité aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR) encore trop peu présente. 
    Mis à part les tramways, l’ensemble des bus ou stations de métro ne sont pas ou peu accessibles aux PMR. Seules, 7 stations de métro le sont actuellement. La Ville de Marseille sera vigilante afin que la mise en œuvre effective de la loi d’orientation sur les mobilités adoptée le 24 décembre 2019 soit réalisée le plus rapidement possible en respectant les échéances. 
  • Favoriser les mobilités douces et actives et, en premier lieu, le vélo avec des pistes cyclables sûres desservant tous les quartiers. 
    Si le PDU avance des éléments allant dans ce sens, la Ville de Marseille souhaite en renforcer son ambition. Ainsi, si l’installation de ces zones cyclables relève des compétences de la métropole, la Ville de Marseille lui a demandé d’accélérer la mise en place du Plan Vélo en s’appuyant, notamment, sur les aides prévues par l’État dans ce domaine. Classée dernière lors du dernier baromètre des Villes cyclables des 11 villes de plus de 200 000 habitants en France, Marseille a un retard important à rattraper en matière d’aménagements cyclables. La municipalité a déterminé 23 axes cyclables prioritaires à développer avec des séparateurs physiques pour les sécuriser correctement. Elle a demandé la pérennisation des « Coronapistes » et le développement des stationnements sécurisés des vélos.
  • Sanctuariser les trottoirs et des cheminements piétons (en mettant fin notamment au stationnement trottoir/chaussée qui est illégal)
     
  • Revoir les prochaines étapes du boulevard urbain Sud (B.U.S.). pour qu’une évaluation soit menée sur l’impact actuel et futur du projet en matière d’environnement (disparition d’espaces de nature, de jardins familiaux et impact significatif sur le Jardin public de la Mathilde), de santé et de qualité de l’air. Aussi, le principe même du B.U.S – dans ses sections non encore réalisées – doit être analysé et des solutions alternatives doivent être étudiées.
     
  • ​Remplacer le prolongement du boulevard urbain Sud (B.U.S.). par le développement des voies de bus et de pistes cyclables pour préserver les jardins familiaux et le Parc de la Mathilde
     
  • Consultez la délibération présentée le 5 octobre 2020 au conseil municipal
  • Consultez le rapport n°153 présenté le 23 novembre 2020 au conseil municipal

La mairie des 4e & 5e arrondissements vous informe de l’ouverture de l’enquête publique du Plan de Déplacements Urbains pour 2020-2030.

Cette enquête débutera le mardi 20 avril 2021 à 9h00 et se déroulera jusqu’au vendredi 21 mai 2021 à 17h00.     

A cet effet, la Mairie des 4e & 5e arrondissements vous indique que la population pourra prendre connaissance du dossier soumis à enquête publique, selon les modalités suivantes :

  • Consultation du dossier sous forme numérique :

– Depuis le premier jour de l’enquête publique à 9h, jusqu’au dernier jour de celle-ci à 17h00, sur le site internet de la Métropole Aix-Marseille-Provence : https://www.registre-numerique.fr/plan-deplacements-urbains-metropole-amp.

  • Lieux d’enquête :

– Au siège de la Métropole Aix-Marseille Provence : Le Pharo,

58 boulevard Charles-Livon, BP 48014 – 13567 Marseille cedex 02

– Aux sièges des 6 Conseils de Territoire de la Métropole

– Dans les 92 mairies des communes métropolitaines ainsi que dans les 8 mairies de secteur de Marseille.

Les habitants des 4e et 5e arrondissements pourront donc formuler leurs observations et propositions selon trois possibilités.

  • Par voie électronique, depuis le premier jour de l’enquête à 9h00 et jusqu’au dernier jour de l’enquête à 17h00 :

– Sur le registre dématérialisé accessible sur le site internet dédié à l’enquête publique du projet de PDU, à l’adresse internet suivante :

https://www.registre-numerique.fr/plan-deplacements-urbains-metropole-amp.

  • Sur le registre d’enquête à feuillets non mobiles qui sera disponible en mairie de secteur durant toute la durée de l’enquête publique aux jours et heures d’ouverture habituels.
  • Lors des permanences de la commission d’enquête concernant Marseille : le jeudi 29/04/2021 de 13h45 à 16h45 et le lundi 17/05/2021 de 9h à 12h à la Direction Générale de l’Urbanisme, du Foncier et du Patrimoine 40 rue Fauchier 13002 Marseille.