L’art contemporain se déplace dans nos quartiers

Du lundi 20 septembre au vendredi 8 octobre 2021., le musée d’art contemporain s’expose dans les quartiers de Marseille dans le cadre de l’exposition « Mac hors les murs ».

Du 10 septembre au 7 octobre 2021, le musée d’art contemporain s’expose dans les quartiers de Marseille dans le cadre de l’exposition « Mac hors les murs ».
Dans les 4e et 5e arrondissements, à travers un parcours entre trois équipements municipaux, le public pourra découvrir gratuitement des œuvres d’art contemporain qui se répondent entre elles et avec les lieux où elles sont exposées. Au sein du secteur, l’exposition « Mac hors les murs) aura lieu du lundi 20 septembre au vendredi 8 octobre 2021.

 

Mairie des 4e et 5e arrondissements, 13 square Sidi Brahim, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h :

 

    • Fauteuil à coup de foudre, de Philippe Ramette. L’œuvre est représentative d’un travail sur les jeux sémantiques que l’artiste exacerbe jusqu’à l’absurdité : prenant au pied de la lettre une expression de l’état amoureux pour en concevoir un meuble insolite.
    • Balcon II (Hong Kong), de Philippe Ramette. Affublé de son inséparable et toujours impeccable costume, Ramette observe de son balcon, alors que la ville, basculée, se déploie devant nous. Ainsi ce balcon devient une sorte de socle de vision.

 

Hang’Art, 106 bis boulevard Françoise Duparc, le dimanche 19 septembre dans le cadre des journées européennes du patrimoine et du lundi au vendredi à 10h et 14h30 :

 

    • Réfléchir la Mémoire/Reflecting memory, de Kader Attia. Cette œuvre est une vidéo qui a obtenu le prix Marcel Duchamp lors de sa présentation au centre Pompidou. Attia convoque des chirurgiens, des chercheurs, des personnes mutilées, des artistes et des psychanalystes pour réfléchir sur le thème du membre manquant. Ainsi, il parcourt une période qui s’étire de l’époque coloniale aux attentats contemporains évoquant la question de la réparation.

 

Espace Hyperion, 2 bis Avenue du Maréchal Foch, le dimanche 19 septembre dans le cadre des Journées européennes du patrimoine et du lundi au vendredi à 11h et 15h30 :

 

    • Rock my religion, de Dan Graham. Cette œuvre est un assemblage d’histoires, de films, de voix off, de voix chantées et criées, de sons discordants et de textes superposés qui examine et reconstruit la relation entre les religions alternatives et la musique rock dans leur développement et leur pratique en élaborant une thèse ambitieuse sur les origines de la culture populaire nord-américaine.