Dans le cadre de MANIFESTA 13 MARSEILLE et la programmation événementielle de Traits d’union.s

La Mairie des 4e et 5e arrondissements vous invite au Parc Longchamp pour une séance d’écoute politique et féminisme avec Elena Biserna.

Découvrez le programme sonore en collaboration avec Radio Grenouille du 29 août au 9 octobre 2020.

Horaires d’ouverture :

Samedi 29 août 2020 de 18h à 19h30

Entrée gratuite

Port du masque obligatoire – Respect des gestes barrière – jauge limitée

Crédits photo : Séance d’écoute © Radio Grenouille

Partenaire : Radio Grenouille. www.radiogrenouille.com

Plus d’informations : manifesta13.org/fr

Pour cette première séance d’écoute, Radio Grenouille-Euphonia propose à Elena Biserna de poser une oreille sur les luttes féministes actuelles, avec la diffusion de Voix debout d’Elena Biserna et Carole Rieussec.

Elena Biserna est historienne de l’art et commissaire. Ses recherches portent sur l’interdisciplinarité en art, l’écoute, les arts sonores, les pratiques artistiques « situées » et leurs relations aux dynamiques urbaines, aux processus socio-culturels, à la sphère publique et politique. Elle a enseigné à l’Accademia di Belle Arti de Bologne, à l’Université Aix-Marseille, à l’École Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence.

Ses écrits ont paru dans des publications internationales et des revues spécialisées. Elle co-dirige la rubrique wi watt’heure de Revue & Corrigée avec Carole Rieussec, co-organise la série La Membrane et le séminaire Pratiques de l’écoute, écoute de pratiques à l’IMéRA Marseille. Elle a collaboré avec diverses organisations en tant que curatrice.

Carole Rieussec est compositrice et performeuse. Depuis 1986, elle compose et improvise avec les voix, les sons électroniques, les silences et les rythmiques du monde. En 1990, elle rencontre Jean-Kristoff Camps dans un septet de platine tourne disque, les arènes du vinyle. Ensemble ils créent le duo Kristoff K.Roll.

Le 8 mars dernier, comme le dit Paul B. Preciado, « Nous étions au bord d’un soulèvement transféministe décolonial » : un mouvement de révolte internationale qui a culminé dans la grève féministe. Quelques jours après, en France et dans des autres pays, la crise sanitaire et les mesures de confinement ont semblé suspendre cet élan, en nous privant de ce corps collectif, en fragmentant nos voix, en atomisant nos vies, en nous isolant. Mais les chants, les vibrations, l’énergie rebelle de cette mobilisation ont continué à résonner pendant tout le confinement et ont nourri des nouvelles formes d’alliance, d’échange, de résistance et de solidarité.

Crédits :

Composée pour wi watt’heure

#32, rubrique sonore de Revue & Corrigée

Avec les sons de :

Merce Almuni Calull, Elena Biserna, Caroline Boë, Juliette Bonnafé, Collectif de mobilisation Féministes Antiracistes & Café Congo, Collectif toutes et tous etrangers, Fernando Fuentes, Julie Gilbert, Laëtitia Hell-Gonzalez, La Lleca, Las Tesis, MEUFs!, Natacha Muslera, Rocío Nejapa, Lorena Mendez, Radiorafales, Carole Rieussec, Adriana Rodriguez, Claire Serres, Heléne Soulié.

Et des extraits des textes de :

Judith Butler, Feministas transfronterizas, Paul B. Preciado, Françoise Vergès.

Les séances d’écoute font partie du programme événementiel et sont une programmation de créations et de performances sonores qui auront lieu régulièrement durant la biennale, dans différents lieux. Deux d’entre elles donneront lieu à une restitution de résidence. Dispositif imaginé par Radio Grenouille, elles sont des expériences collectives d’écoute d’œuvres sonores ou radiophoniques destinées à initier le public aux principes de l’écoute. L’écoute collective replace le sonore au centre d’un moment social, activant une parole qui, de nouveau, se partage.